Désignation de la zone d’innovation en aérospatiale

21 mai 2024

Le gouvernement du Québec annonce la création de la quatrième zone d'innovation, Espace Aéro, qui sera implantée à Longueuil, Mirabel et Montréal. Le projet, sous la gouverne de la grappe Aéro Montréal, vise à rehausser l'attractivité du Québec dans le domaine de l'aérospatiale et à en faire un chef de file mondial en décarbonation et en mobilité aérienne avancée. Les investissements annoncés aujourd'hui totalisent 415 millions de dollars, dont 85 millions de dollars proviennent du gouvernement du Québec.

Le premier ministre du Québec, M. François Legault, et le ministre de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie, ministre responsable du Développement économique régional et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, M. Pierre Fitzgibbon, en ont fait l'annonce aujourd'hui à l'occasion du Forum innovation aérospatiale international.

Espace Aéro concentrera les expertises et les interventions de l'industrie québécoise pour qu'elle se distingue en matière d'innovation à l'échelle internationale. Pour ce faire, la zone priorisera deux axes de développement :

  • Axe 1 : La décarbonation, grâce à la configuration de véhicules plus efficaces, à des structures plus légères et à des systèmes moins polluants;
  • Axe 2 : L'autonomie et la sécurité des aéronefs, au moyen de technologies et de systèmes intelligents, de communication, de contrôle à distance et de cybersécurité.

Dynamiser le secteur industriel 
La mise en place d'Espace Aéro s'accompagne d'investissements majeurs, principalement de la part de l'avionneur Boeing, qui vient renforcer ses ramifications au Québec.

L'entreprise américaine annonce trois contributions totalisant près de 240 millions de dollars, soit :

  • 110 millions de dollars pour le développement de la zone d'innovation, et plus particulièrement dans des aménagements et équipements éventuels pour des projets de recherche et développement collaboratifs;
  • 35 millions de dollars pour des travaux de recherche et développement de Héroux-Devtek sur les trains d'atterrissage;
  • 95 millions de dollars pour augmenter le nombre d'employés au Québec de la filiale Wisk Canada de Wisk Aero, une filiale de Boeing, afin de poursuivre le développement de l'avion-taxi drone Wisk, dont la propulsion est électrique.

Le gouvernement du Québec annonce son intention de prendre une participation dans H55 S.A., dont la filiale canadienne est établie au pôle Longueuil. H55 est une entreprise leader dans la conception, le développement et la fabrication de systèmes de propulsion électrique certifiés aéronautiques. L'entreprise travaille déjà avec plusieurs entreprises québécoises et canadiennes, dont Pratt & Whitney Canada, CAE et Harbour Air, pour fournir des blocs-batteries et des systèmes de gestion de l'énergie. L'investissement du gouvernement du Québec permettra à H55 d'intensifier ses activités manufacturières et d'accélérer ses efforts de recherche et développement.

À la suite d'un deuxième appel de projets du ministère de l'Économie, de l'Innovation et de l'Énergie sur les transports de demain, sept projets mobilisateurs et collaboratifs en aérospatiale, dont les investissements s'élèvent à 60 millions de dollars, seront réalisés, entre autres par les partenaires privés suivants : Pratt & Whitney Canada, Bombardier, Flying Whales Québec, Thales Canada, CAE, Airbus Canada, Airbus Atlantique Canada, Vertiko Mobilité, Aéronef Jaunt Air Mobilité Canada, Laflamme Aéro, NGC Aérospatiale, ARA Robotique et H55 Canada (projet de développement de la filiale de H55 S.A.). Les projets sont présentés en annexe.

Enfin, Aéro Montréal recevra 19,2 millions de dollars, y compris une contribution de 12,5 millions de dollars du gouvernement du Québec, pour lancer Aéro Compétitivité (MACH 360), une initiative restructurée pour augmenter la productivité et la performance des entreprises.

« Avec la compétitivité accrue à l'international, les investissements annoncés par le gouvernement démontrent l'importance et la confiance qu'il accorde à la zone d'innovation et à la collaboration de nos trois pôles dans la réalisation de projets porteurs pour l'avenir de l'aérospatiale. C'est un honneur et une fierté pour Mirabel de contribuer à l'évolution de la mobilité aérienne avancée grâce à ADM, au Centre d'excellence des drones et au Cégep de Saint-Jérôme, des partenaires engagés qui, comme notre ville, mettront tout en œuvre pour que la zone d'innovation devienne un modèle à l'échelle mondiale. »
Patrick Charbonneau, maire de Mirabel

Une zone, trois pôles complémentaires
La grande région de Montréal regroupe l'un des plus importants écosystèmes aérospatiaux dans le monde, comprenant des universités, des acteurs majeurs de l'industrie et des centres de recherche, comme le Conseil national de recherches du Canada (CNRC). L'expertise de cet écosystème sera mise à contribution au sein de trois pôles complémentaires de manière à rassembler tous les maillons de la chaîne d'innovation du secteur aérospatial dans le but d'accélérer le développement de la mobilité aérienne avancée et de l'aviation durable.

Le pôle Longueuil se distingue par son offre de formation technique en aérospatiale, laquelle sera bonifiée pour offrir un continuum de formation en regroupant l'École nationale d'aérotechnique (ENA), le Centre technologique en aérospatiale (CTA) et l'École de technologie supérieure (ETS), avec l'intention de soutenir un projet d'infrastructure de formation et de recherche. Longueuil compte aussi sur la présence de nombreuses entreprises en aérospatiale, dont Pratt & Whitney, Héroux-Devtek et H55 Canada, ainsi que d'autres acteurs incontournables comme l'Agence spatiale canadienne et Aéroport métropolitain de Montréal.

Le pôle Mirabel propose un environnement d'essais, d'expérimentations et de simulations à grande échelle et virtuelles de technologies d'autonomie et de drones. On y trouve aussi des activités de fabrication, d'entretien et de recyclage d'aéronefs ou de leurs composants. Aéroports de Montréal, le Centre d'excellence sur les drones et le Cégep de Saint-Jérôme figurent parmi les principaux partenaires pour contribuer à son développement, en plus des entreprises qui y sont déjà bien établies.

Le pôle Montréal accueille quant à lui plusieurs entreprises de l'industrie aérospatiale : Bombardier, Stelia (Airbus), CAE et plusieurs autres organisations, dont le CNRC. Le projet phare de ce pôle est la mise en place d'un éventuel Centre collaboratif d'innovation en aérospatiale et mobilité (CCIAM), pour lequel une contribution financière de 224 000 $ a été accordée afin de réaliser le plan d'affaires. On y trouve aussi les établissements du savoir qui constituent l'une des forces de l'écosystème, avec l'école Polytechnique, l'Université Concordia, l'ETS et l'Université McGill.

Investir dans la recherche et l'innovation
Pour soutenir les entreprises installées dans la zone Espace Aéro, le gouvernement attribue 3,3 millions de dollars au Consortium de recherche et d'innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ) pour la réalisation de neuf projets collaboratifs industriels contribuant à accélérer la transformation de l'industrie aérospatiale québécoise vers la mobilité aérienne avancée. La valeur des projets totalise 9,3 millions de dollars.

Un montant de 3,5 millions de dollars sera également confié au Fonds de recherche du Québec - Nature et technologies (FRQNT) pour appuyer la programmation scientifique de la zone d'innovation.

Les acteurs publics de la recherche, membres du CRIAQ, appuient le projet de zone d'innovation. Les universités, les collèges et les organismes de recherche s'engagent à contribuer activement à son développement et à poursuivre leur participation dans plusieurs projets au sein des trois pôles.

Actualité suivante

Du nouveau au parc canin du Domaine-Vert Nord

Congé de la fête nationale du Québec Congé de la fête du Canada Mirabel célèbre l’été en musique avec les Vari-été Incendie dans une ferme laitière à Sainte-Scholastique Avis d'ébullition en vigueur (MISE À JOUR) La Ville entame les démarches Acquisition des terrains dans le secteur de Saint-Canut où il est envisagé de construire deux écoles Levée de l'avis d'ébullition : Saint-Janvier, Domaine-Vert Nord et Domaine-Vert Sud Interruption temporaire du système téléphonique Pôle de Mirabel dans la zone d’innovation en aérospatiale du Québec Devenir chef de file en mobilité aérienne avancée et durable Maison des aînés de Saint-Canut Visite de la ministre responsable des Aînés et ministre déléguée à la Santé et du maire de Mirabel Mirabel se distingue dans le sondage de satisfaction envers la police Avis de recensement canin Des jeux d'eau et du plaisir Remplacement de ponceaux ferroviaires - secteur de Saint-Antoine Service de police Modification du règlement de sécurité publique à Mirabel Soyons vigilants avec le colportage frauduleux Nouvelle procédure avant d’effectuer certains travaux de construction Dîner BBQ des employés Fermeture temporaire des bureaux administratifs Dévoilement de la 9e édition du Marché du terroir Sondage sur le plan de transition écologique (MISE À JOUR)